Déroulement d'une séance énergétique chinoise

La personne qui choisit de bénéficier d'un soin énergétique est accueillie ainsi

Dans un premier temps a lieu un entretien avec la praticienne pour connaître les raisons de la venue de la personne, ses conditions de vie, de travail, de sommeil, son mode d’alimentation, les manifestations de son métabolisme (prise ou perte de poids, selles, urines), les manifestations de sa vie émotionnelle.

 

Cet entretien est suivi d'une observation du teint, de la langue, et d'une palpation des pouls chinois au niveau des poignets.

Il est recommandé de ne pas manger ni boire d’aliments qui pourraient modifier la couleur de votre langue avant de venir en soin.

 

Ce bilan énergétique peut durer de dix à trente minutes.

 

Une fois ce relevé d’informations achevé, le soin peut commencer.

Un soin adapté

Le soin est construit de façon individualisée en fonction des conclusions du bilan énergétique établi ci-dessus.

Les différents outils utilisables par le praticien sont les suivants :

 

Les techniques de massage Tui Na An Mo : C'est un massage profond et puissant dont le nom chinois exprime la dynamique.

La douleur survient et s’installe lorsque le Qi (l’énergie) et le sang sont ralentis ou bloqués dans leur libre circulation au long des méridiens.

Cette technique manuelle stimule la remise en circulation de ces deux substances constitutives du corps. L’effet est immédiat sur la diminution de la douleur.

Il existe également un massage Tui Na adapté aux enfants et dont les techniques, accessibles aux parents, sont utiles à la maison dans le cas de rhume avec fièvre, d’indigestion, de difficultés respiratoires, toux...

 

Les ventouses : Appliquées sur des points précis du corps ou « déplacées » le long des méridiens, les ventouses sont efficaces pour faire remonter en surface et chasser certains facteurs pathogènes au travers des pores de la peau, efficaces également pour activer la circulation de l’énergie et du sang et ainsi éliminer les contractures  et les tensions musculaires.

 

 

La moxibustion : Elle se pratique grâce à des moxas. Ce sont des bâtonnets d’armoise dont l’extrémité incandescente  permet de chauffer des points d’acuponcture stratégiques à distance de la peau. Cette chaleur pénètre les tissus et vient nourrir l’énergie interne du corps.

 

Un travail précis sur des points d’acuponcture choisis : Les points d’acuponcture se répartissent tout au long du trajet des méridiens à la surface du corps.

Ces points sont des puits énergétiques où l’énergie est accessible car elle y est plus superficielle. On la travaille soit en digitoponcture soit en acuponcture.

L'énergie sera tonifiée, dispersée ou harmonisée par le soin en fonction de l’état énergétique à équilibrer.

 

Des exercices de Qi Gong : Les mouvements doux du Qi Gong permettent d’assouplir les articulations et d’enrichir l’énergie vitale en utilisant la respiration, la concentration et le corps en action.

 

Des conseils en diététique chinoise : Les aliments équilibrent les énergies en fonction de leur nature, de leur saveur et des méridiens auxquels ils profitent.

 

Ces deux derniers outils sont définis dans l’onglet soins du site. Ils permettent l’optimisation et la prolongation du traitement en dehors du cabinet.

L’après-soin 

Il est nécessaire de laisser au corps une période d’adaptation « énergétique », soit 24 à 48 heures après le soin.

Période pendant laquelle il est recommandé de s’hydrater et de se reposer.

Informations 

Durant toute la consultation, le patient est informé qu'aucun des diagnostics évoqués n'a de valeur médicale. Que l'analyse du bilan énergétique n'a d'issue thérapeutique que dans le cadre de la pratique traditionnelle énergétique chinoise.

Les soins pratiqués ne dispensent pas d'un traitement médical s’il y a lieu, mais viennent le compléter.